Le Centre d'échange d'informations de Madagascar

Qu'est-ce que le Centre d'échange ?

L'expression "Centre d'échange" est la traduction de l'expression anglaise "Clearing-House Mechanism" utilisée dans le texte de la Convention (voir Article 18.3). Historiquement, "Clearing-House" vient du monde des affaires et fait référence au lieu où s'effectuent les transactions financières.  Par extension, l'expression est utilisée pour décrire un outil qui permet de faciliter et simplifier les échanges entre de multiples partenaires.

Le Centre d'échange (CHM) sous la Convention sur la diversité biologique (CDB) est un instrument d'échange d'information conçu pour promouvoir et faciliter la coopération technique et scientifique en vue de réaliser les trois objectifs de la Convention : la conservation de la diversité biologique, le développement durable de ses éléments et le partage juste et équitable des avantages découlant de l'usage des ressources naturelles. 

Il joue également un rôle important dans les programmes de sensibilisation du public à la réalisation de ces trois objectifs.

Le CHM opère principalement, mais pas uniquement, via Internet. Il s'est développé comme un réseau distribué et décentralisé de pays membres et de différents intervenants travaillant tous ensemble pour faciliter la mise en œuvre de la Convention. Le Centre d'échange fournit une multitude de données et documents en ligne sur la Convention, les programmes thématiques, les publications de référence de même qu'un accès direct à de nombreux sites Web au niveau régional, national et international. Son développement est favorisé par les recommandations de l'Organe subsidiaire chargé de fournir des avis scientifiques, techniques et technologiques (SBSTTA), les décisions de la Conférence des Parties (COP) et de la contribution des groupes de travail régionaux et des réunions d'experts tel le Comité consultatif informel (IAC).

Qui en bénéficie ?

Les bénéfices sont bidirectionnels :

  1. Les pays en voie de développement bénéficient :
  • d'un accès aisé aux informations scientifiques et techniques des uns et des autres, 
  • de la possibilité de comparer des informations provenant de nations vivant dans des conditions écologiques, sociales et économiques comparables.
  1. Les pays industrialisés gagnent :
  • une habilité croissante à former un partenariat axé sur le développement durable, en particulier pour l'échange de données et d'expertise,
  • le partage des connaissances et le transfert de technologies.

Le mécanisme du Centre d'échange de Madagascar

En 1998, l'Office National pour l'Environnement, en sa qualité de Point focal national Malgache pour le Clearing-House Mecanism (CHM) a inauguré le site Internet de la Biodiversité de Madagascar.
Ce fut le premier site national à faire partie de la liste officielle des Centres d'échange du Secrétariat de la Convention.

Les tâches principales du centre d'échange malgache sont les suivantes :

  • informer à propos de la Convention sur la diversité biologique et sa mise en oeuvre à Madagascar,
  • fournir de nombreuses informations sur le statut de la biodiversité au niveau national, comme par exemple sur les espèces, les écosystèmes et habitats, la conservation in situ (environnement naturel) et ex situ (zoos, jardins botaniques et banques de gènes), les menaces directes et indirectes, les listes rouges, etc.,
  • aider à l'application des stratégies et plans d'action nationaux en matière de biodiversité,
  • promouvoir la coopération technique et scientifique, ainsi que le partage des connaissances auprès des Parties contractantes de la Convention,
  • promouvoir l'éducation et susciter l'intérêt du public sur tous les thèmes liés à la biodiversité.

Les principales réalisations sont :

  • une porte d'accès via Internet et fournissant
    •  toute information de la Convention et son processus de mise en oeuvre au niveau national,
    • des versions informatisées des documents essentiels de la Convention (rapports nationaux, stratégies et plans d'actions, études de terrain, etc.),
    • un lien permanent entre le Secrétariat de la CDB et les acteurs malgaches,
    • une sélection de liens pertinents au niveau local, régional, national et international,
     
  • la dissémination de l'information via d'autres supports tels que posters, brochures, dossiers, CD-Roms, etc. destinés à informer sur la CDB et à partager l'expérience acquise,
  • une participation à des actions de sensibilisation et d'éducation du public.

Le rôle du CHM est aussi d'inciter les acteurs à partager toute information disponible par le biais d'Internet.

Point focal national pour le Centre d'échange Malgache

Office National pour l'Environnement 
BP 822 Antaninarenina 
101 Antananarivo
MADAGASCAR
Contact : M. Rakotoary Jean Chrysostôme (Directeur Général)
Tél.: +261-20-22-641-07 
Fax: +261-20-22-306-93

Vos commentaires, suggestions ou propositions d'ajout de liens ou de données en ligne sont des plus appréciés.
le webmaster

Accueil > convention > centre d'échange

Dernière mise à jour  20-12-2003


Centre d'échange d'Informations de Madagascar
Version Française sur Internet

Contactez-nous

       
Programme National d'Actions Environnementales