MONOGRAPHIE NATIONALE LA DIVERSITE BIOLOGIQUE


VIII - LA CONSERVATION IN - SITU

Certaines superficies des forêts décrites plus haut ou massifs forestiers ont été constitués en domaine classée, c'est-à-dire des superficies qui ont fait l'objet d'un acte officiel de classement qui les soustrait à certains usages comme les défrichements pour les besoins agricoles.

Le classement des forêts a débuté depuis 1936 (époque coloniale) et a continué après l'Indépendance pour subir une réduction notoire à partir de 1985.
Le domaine classé représente environ 4,8 % du territoire national pour un total de l'ordre de 162 forêts classées couvrant 1.182.133 ha.

8 - 1 - LE PATRIMOINE MONDIAL

Sur le plan administratif, il se localise dans la préfecture de Lola. Il est constitué des aires centrales de la réserve de la Biosphère(aire centrale de la chaîne des monts Nimba, aire centrale de Bossou, aire centrale de Déré) dont la surface totale est de 18 800 ha:

  1. L'aire centrale de la réserve des Monts Nimba 9 560 ha
  2. L'aire centrale de la forêt classée de Bossou 320 ha
  3. L'aire centrale de la forêt classée de Déré 8 920 ha

La chaîne du Nimba est le point de convergence de trois grandes zones climatiques:

  • la zone du climat équatorial guinéen
  • la zone du climat tropical sud-soudanien humide
  • la zone du climat sub-guinéen

L'éventail des climats et la diversité des reliefs engendrent une grande variété de régimes hydrologiques (régime montagnard, régime équatorial guinéen, régime sud-soudanien)
La faune du Nimba est d'une richesse exceptionnelle. Cette richesse tient à la diversité des milieux. Cependant sa destruction par la chasse et le braconnage ont fortement réduit les populations des Mammifères, très appréciés pour leur chair.

8 - 2 - LES RESERVES DE LA BIOSPHERE

Elles sont constituées de la réserve des Monts Nimba (145 200 ha) et du Massif du Ziamama (112 300 ha) pour une superficie totale de 257 500 ha.

La réserve naturelle du Mont Nimba a été créée en 1944 suite aux études réalisées depuis 1942 par Th. Monod, M. Lamotte, J. Leclerc, R. Schnell et R. Portère, qui ont relevé l'extrême originalité de cette montagne. Sa superficie classée alors était de 17 130 ha. Elle comprend une succession rapide de trois écosystèmes qui constituent des micro-climats favorables à une faune variée et exceptionnelle d'insectes aquatiques, de poissons, de crapauds (notamment le crapaud nectaphynoides). Elle abrite également des mammifères (chimpanzé, céphalophes, élan et carnivores). La chaîne culmine au Mont R. Molard à 1 752m.

Depuis Juin 1991, le Plan de gestion approuvé par le Comité Guinéen du MAB et l'UNESCO confère à la réserve une superficie totale de 145 200 ha dont une aire de transition de 88 280 ha, une zone tampon de 38 120 ha qui enveloppe trois aires centrales totalisant 18 800 ha (Collines boisées de Bossou 320 ha, Forêt de Déré 8 920 ha et Monts Nimba 9 560 ha)
Les limites fictives de cette réserve correspondent aux lignes de partage des eaux des bassins du Cavaly, du Gouan et du Mani exception faite pour ce dernier du haut bassin du Ya qu'elle incorpore dans sa partie Sud-Ouest.

La réserve du Ziama a été créée en 1942 et classée réserve de la Biosphère en 1981. La réserve située en Guinée Forestière, dans la Préfecture de Macenta, couvre une superficie de 112 300 ha. Son climat est du type tropical humide. La forêt est de type dense sempervirente . D'après les inventaires, réalisés par le PROGERFOR de 1991 à 1994, la diversité biologique est la plus importante de toutes les forêts humides de l'Afrique occidentale.
Le réserves MAB en Guinée couvrent sur une superficie totale de 129 430 Ha ( 17 130 ha pour le Nimba et 112 300 ha pour le Ziama).

8- 3 - LES PARCS

Les forêts classées ci-après ont été érigées en parcs:

  • La forêt classée de Badiar Sud : 8 600 ha
  • et de la forêt classée de Mafou : 52 400 ha

8- 4 - LES FORETS CLASSEES

La liste ci - après est tirée du rapport no157/92 TCP - GUI 34 du 13 Novembre 1992 intitulé: "Evaluation de l'état actuel des principales zones forestières" établi par la FAO (CI/PCT) et du rapport de situation sur l'aménagement de la faune et des parcs nationaux produit par la DNFF (Septembre 1995 ).

Tableau 23 :Espèces de plantes vulnérables

No Nom des Forêts Superficie (ha) Dates de classement
1. l'Île Blanche 9 03-09-1992
2. Darwondi 30 1978
3. Diégo-Tamba 70 1946
4. Source de Kindia 70 1949
5. Koulou 90 1978
6. Loubha 90 1957
7. Singuéléma 121 1978
8. Wonkou 282 1957
9. Damakhania 425 1944
10. Téliko 462 1978
11. Forêt du Kaloum 672 25-04-1955
12. Paradji 700 22-09-1943
13. Beko 800 1943
14. Saraboli 850 1952
15.  Foyé-Madinadian 1 595 1954
16. Kombi- Tidé 1 700 01- 07-1943
17. Balan 2 000 21-06-1945
18. Guémé Sangan 2 740 1955
19. Mt Balandougou 2 800 01-06-1942
20. Kouradi 3 000 1942
21. Khenian 3 500 19-04-1943
22. Dixinn 3 900 19-04-1994
23. Sire-Forè 4 100 1942
24. Mt Kakoulima 4 350 03-05-1944
25. Mt Salia 4 480 06-04-1955
26. Khabitaye 4 900 12-08-1944
27. Kamalaya (Kounounkan) 5 032 22-03-1994
28. Goulgoul-Kankandé 6 800 10-06-1954
29. Gangan 9 000 16-12-1942
30. Sountouyanfou 11 000 07-12-1942
31. Grandes chutes 13 500 19-10-1944
32. Botokoly 23 000 18-06-1942
 

TOTAL

112 068  
  TAUX DE COUVERTURE 3,09%  

Tableau 24 :Forêts classees de la Moyenne Guinee: 63 608 km2 (6 360 800 ha)

No Nom des Forêts Superficie (ha) Dates de Classement
1. N'Guidou 18 1954
2. Périmètre de R.Lac-Pita 24 1955
3. Fitacouna 95 1942
4. Fello Touni 100 1983
5. Périmètre de R.M.L. 119 1955
6. Ley-Billel 172 1955
7. Mombéya 225 1943
8. Miriré 230 1944
9. Kakrima 238 1955
10. Kala 240 1944
11. Guéroual 300 30-12-1942
12. Sèrè 315 1936
13. Chutes de Kinkon 320 1955
14. Miti-Kambadaga 330 1944
15. Tialakoun 336 1950
16. Dara Labé 375 08-11-1945
17. Satiba 400 06-06-1944
18. Binti 410 1944
19. Tangama 410 1944
20. Fello Diouma 418 24-06-1967
21. Pinède de Dalaba 418 1953
22. Kambia 520 1944
23. Mt Loura 530 1955
24. Tinka 540 1944
25. Sala 568 13-08-1948
26. Quéwel 600 1936
27. Galy 650 22-09-1943
28. Bantarawel 675 21-08-1935
29. Djimbéra (bantinguel) 700 28-08-1985
30. Paradji 700 06-04-1954
31. Koumi 730 06-06-1943
32. Kora 750 1955
33. Fougoumba 795 1944
34. Mt Gouba 950 13-10-1945
35. Diogouré 1 000 23-07-1943
36. Kounhouré-Féto 1 200 1945
37. Oré-Djimma 1 200 1936
38. Haute Komba 1 300 1944
39. Billel 1 350 1944
40. Sérima 1 500 23-07-1943
41. Bagata 2 200 16-03-1942
42. Beauvois 2 300 1945
43. Guémé-Sangan 2 740 15-07-1956
44. Fello-Digui 2 925 07-06-1952
45. Sambalankan 3 500 15-03-1952
46. Kabéla 3 920 31-05-1955
47. Fello-Sounga 6 700 21-08-1936
48. Goulgoul 6 800 06-04-1955
49. Dokoro 7 800 12-08-1943
50. Soyah 8 400 13-10-1945
51. Badiar Sud 8 600 14-04-1956
52. Woundou Sud 9 400 06-04-1952
53. Pincely 13 000 10-11-1945
54. Kounsignaki 13 700 1955
55. Gambi 15 500 06-05-1955
56. Darou-Salam 17 474 1954
57. Bani 18 900 06-01-1952
58. Banié 23 160 1956
59. Boula 27 500 31-05-1955
60. Bankoun 28 000 25-04-1955
61. Woundou Nord 28 168 16-06-1952
62. Tominé-Komba 36 000 1954
63. Parc national du Badiar 38 200 30-05-1985
64. N'Dama 67 000 29-12-1956
 

TOTAL

413 638  
  TAUX DE COUVERTURE 6.50%  

Tableau 25 :Forêts classées de la Haute Guinee: 96 667 Km2 ( 9 666 700 ha)

No Nom des Forêts Superficie (ha) Dates de Classement
1. Source de Dinguiraye 71 10-10-1951
2. Bérékéna (Reb) 120 03-08-1955
3. Fanafanako 380 1986
4. Mankiti 400 1985
5. Samba la " Ton " 600 1986
6. Niger ( Reb) 727 22-08-1950
7. Chute de Tinkisso 1 100 1945
8. Sobory 1 175 30-04-1956
9. Tafsirla 1 780 26-01-1961
10. Léfarani 1 900 17-03-1943
11. Souaréla 2 000 1944
12. Kabéla 3 920 1955
13. Fello-Sélouma 4 000 25-06-1955
14. koumban-Kourou 4 000 01-06-1942
15. Source du Niger 4 770 20-04-1945
16. Nano 5 600 1936
17. Baro 8 000 1943
18. Gioumba 12 580 24-04-1966
19. Sincéry-Oursa 14 000 10-06-1943
20. Tamba 15 000 20- 04-1945
21. Amana 19 800 1952
22. Balayan-Sourouba 25 000 19-02-1952
23. Bakoun 28 000 25-04-1955
24. Mafou 52 400 1954
25. Kourani-Oulete-Dienné 59 000 10-09-1942
26. Kouya 67 400 1952
  TOTAL 333 723  
  TAUX DE COUVERTURE 3,45%  

Tableau 26 :Forêts classées de la Guinee Forestiere: 49 374 Km2
(4 937 400 ha)

No Nom des Forêts Superficie (ha) Dates de Classement
1. P.Reb de R. Moffa 34 1950
2. P.Reb Guéckédou 40 1952
3. Diecké 2 70 26-11-1955
4. P.Reb de R. Nzérékoré 78 1951
5. Yoton 90  
6. Koni 116  
7. Goto 120  
8. P. de R. Sangabaladou 147 04-11-1955
9. Hoo 150  
10. Tololé 200  
11. Lainé 203 1955
12. Vonn 240  
13. Pissanon 250  
14. Mt Kouya 303 1943
15. Koyoto 320  
16. Bambaya 336 1951
17. Lombonye 350  
18. P. Reb Beyla 421 19-11-1951
19. Gban 500  
20. Makona 700 1942
21. Colline de Macenta 870 20-08-1945
22. Mt Banan 990 1952
23. Kéoulendougou 1 050 17-04-1956
24. Kolumba 1 230 1955
25. Ouladin 1 500 22-08-1950
26. Selly-Koro 2 300 10-10-1951
27. Loffa 2 620 20-04-1945
28. Mt Konossou 2 680 1955
29. Yardo 4 096 1956
30. Mt Yonon 4 750 1950
31. Pic de Tibé 6 075 20-04-1945
32. Gbinia 6 175 1945
33. Guirila 8 100 1954
34. Mt Nimba 13 000 12-12-1943
35. Milo 13 600 1942
36. Mt Tétini 23 500 1955
37. Mt Béro 23 600 21-01-1952
38. Pic de Fon 25 600 04-02-1953
39. Diecké1 64 000 09-04-1945
40. Massif du Ziama 112 300 12-09-1943
 

TOTAL

322 704  
  TAUX DE COUVERTURE 6,53%  

Tableau 27 : Récapitulation des forêts classées en Guinée

REGIONS Superficie NOMBRE DE FORETS CLASSEES SUPERFICIE CLASSEES FORET LA PLUS GRANDE DE LA REGION POURCEN-
TAGE DE COUVERTURE
Basse - Guinee 3 620 800 ha 32 112 068 Ha Botokoly 23 000 Ha 3,09
Moyenne Guinee 6 360 800 ha 64 413 638 Ha N'dama 67 000 Ha 6,50
Haute Guinee 9 666 700 ha 26 333 723 Ha Kouya 67 400 Ha 3,45
Guinee Forestiere 4 937 400 ha 40 322 704 Ha Massif Du Ziama112 300 Ha 6.53
TOTAL 24 585 700 ha 162 1182 133 Ha 269700 HA (22,81% de la superficie classée) 4,80 %

8 - 5 - LES FORETS PROTEGEES

Elles sont nombreuses et se rencontrent un peu partout dans les 4 régions naturelles.
Elles concernent des bosquets et surfaces forestières présentant un certain intérêt communautaire ou national qui sont déclarées protégées, de fois sans acte officiel que chacun des membres des collectivités sociales respecte cependant. Leur inventaire n'est pas encore réalisé.

8 - 6 - LES FORETS SACREES

Leur nombre est très limité. Elles se rencontrent en Basse Guinée, Haute Guinée et Guinée Forestière. Leur inventaire n'est pas réalisé, leur origine remonte à l'âge des communautés qui les adorent. C'est peut-être pourquoi leur conservation est placée sous la responsabilité des chefs traditionnels et pose moins de problèmes.

8 - 7- LES PLANTATIONS FORESTIERES

C'est l'ensemble des plantations issues des actions de reboisement ou de régénération artificielle depuis l'époque coloniale jusqu'à nos jours. Là où elles ont réussi, le couvert végétal a été restauré et l'ambiance forestière est maintenue.
Selon les archives et le dernier rapport de la Direction Nationale des Forêts et de la Faune, l'ensemble de ces plantations couvre environ une superficie de 42.000 ha; les espèces sont surtout exotiques: pins, teck, acacia, anacardier, gmelina, etc.
La presque la totalité appartient à l'Etat, cependant la tendance actuelle est de créer des plantations communautaires, familiales ou privées.

Cliquer sur le bouton pour aller au chapitre précédent Cliquer sur le bouton pour retourner à la table des matières Cliquer sur le bouton pour aller à la page suivante

 

Page d'accueil > Implémentation > Documents > Monographie > Chapitre Viii Date de dernière mise à jour : 09/04/04

 © Centre d'échange de la République de GUINÉE
Sur le Réseau depuis le 28 avril 2001
Royal Belgian Institute of Natural Sciences