Etat de la diversité biologique en République du Congo
Niveau de connaissance, utilisation, gestion et menaces


TABLE DES MATIÈRES

AVANT-PROPOS ET INTRODUCTION

A.CADRE GÉOGRAPHIQUE
B.CADRE CONCEPTUEL DE LA DIVERSITÉ BIOLOGIQUE
C. IMPORTANCE ET INTÉRÊT DE LA BIODIVERSITÉ
D.CONTEXTE GÉNÉRAL
D.1. Ratification de la Convention sur la Biodiversité
D.2. But de l'étude de la Biodiversité du Congo

CHAPITRE 1: MICRO-ORGANISMES (PROCARYOTES)

1.1. MICRO-ORGANISMES AQUATIQUES
1.1.1. Micro-organismes des eaux douces (Cyanobactéries)
1.1.1.1. Les algues bleues (Cyanobactéries)
1.1.1.2. Les bactéries, les champignons (fungi) et les protozoaires
1.1.2. Bactéries aquatiques

1.2. MICRO-ORGANISMES TERRESTRES
1.2.1. Micro-organismes associés aux plantes du Congo
1.2.1.1. Les micro-organismes de la rhizosphère
1.2.1.2. Les moisissures et producteurs de mycotoxines
1.2.2. Micro-organismes interagissant avec l'homme et les animaux
1.2.2.1. Les micro-organismes pathogènes
1.2.2.2. Les micro-organismes et production d'enzymes

1.3. MENACES
1.3.1. Menaces de l'environnement sur les microbes
1.3.2. Effets des microbes sur les êtres vivants

CHAPITRE 2: FLORE ET VÉGÉTATION

2.1. FLORE
2.1.1. Richesse floristique
2.1.1.1. La diversité spécifique
2.1.1.2. Les groupes phytogéographiques et l'endémisme
2.1.1.3. Les données sur les espèces les plus représentatives des écosystèmes
2.1.2. Plantes aquatiques
2.1.2.1. La méthodologie
2.1.2.2. La richesse spécifique de la flore aquatique
2.1.2.3. L'état de la conservation des plantes aquatiques
2.1.2.4. Le niveau de connaissance de la flore aquatique

2.2. VEGETATION
2.2.1. Facteurs édaphiques et climatiques
2.2.1.1. La physiographie
2.2.1.2. Le climat
2.2.2. Cadre phytogéographique
2.2.2.1. La région guinéo-congolaise
2.2.2.2. La région zambézienne
2.2.2.3. La région soudanienne
2.2.2.4. La région morcelée montagnarde
2.2.2.5. Les zones de transition
2.2.3. Types de végétation
2.2.3.1. La végétation des sols de terre ferme et hydromorphes
2.2.3.2. La végétation aquatique et semi-aquatique
2.2.3.3. La végétation spéciale
2.2.4. Données phytosociologiques

CHAPITRE 3: FAUNE

3.1. INVERTÉBRÉS
3.1.1. Invertébrés aquatiques
3.1.1.1. Les espèces, les populations et la diversité biologique
3.1.1.2. Considérations sur les techniques de capture et les mesures de protection des Invertébrés aquatiques
3.1.1.3. Les zones protégées
3.1.2. Invertébrés terrestres
3.1.2.1. L'état de la faune d'arthropodes

3.2. VERTÉBRÉS
3.2.1. Vertébrés aquatiques
3.2.1.1. Les poissons
3.2.1.2. Les amphibiens
3.2.1.3. Les reptiles
3.2.1.4. Les oiseaux
3.2.1.5. Les mammifères
3.2.2. Vertébrés terrestres
3.2.2.1. Les amphibiens
3.2.2.2. Les reptiles
3.2.2.3. Les oiseaux
3.2.2.4. Les mammifères

CHAPITRE 4: GESTION ET UTILISATION DES RESSOURCES BIOLOGIQUES AU CONGO

4.1. GESTION DES ÉCOSYSTEMES NATURELS
4.1.1. Nature des écosystèmes
4.1.1.1. Écosystèmes terrestres
4.1.1.2. Écosystèmes aquatiques
4.1.2. Problématique de la gestion des écosystèmes et des aires protégées

4.2. CONSERVATION DES ESPÈCES VÉGÉTALES DANS LE PAYS
4.2.1. Conservation in situ
4.2.2. Conservation ex situ
4.2.2.1. Jardins botaniques
4.2.2.2. Herbaria
4.2.2.3. Arboreta
4.2.2.4. Jardins agrostologiques
4.2.3. Espèces végétales protégées en vertu de la législation nationale
4.2.4. Plantations forestières
4.2.5. Espèces végétales et sites revêtant une importance particulière pour la conservation en dehors des aires protégées

4.3. CONSERVATION DES ESPÈCES ANIMALES PROTÉGÉES DANS LE PAYS

4.4. ANNEXE À LA LOI Nr 82-002 DU 28 MAI 1982 PORTANT RÈGLEMENTATION DE LA CHASSE AU CONGO

4.5. UTILISATION DES RESSOURCES DE LA BIODIVERSITÉ
4.5.1. Utilisation des plantes aquatiques
4.5.2. Valeur économique des ressources naturelles biologiques

CHAPITRE 5: IMPACT DES ACTIVITÉS HUMAINES SUR LA RICHESSE SPÉCIFIQUE

5.1. POPULATION HUMAINE, FACTEURS SOCIO-ÉCONOMIQUES ET BIODIVERSITÉ
5.1.1. Généralités
5.1.2. Population et biodiversité
5.1.3. Facteurs culturels et biodiversité
5.1.4. Facteurs économiques et biodiversité

5.2. IMPACTS DE L'ACTIVITÉ HUMAINE SUR LES ÉCOSYSTÈMES
5.2.1. Impacts de la récolte des combustiblesligneux
5.2.2. Impacts de l'agriculture
5.2.3. Impacts de l'exploitation forestière
5.2.4. Impacts des autres formes d'exploitation
5.2.5. Stratégies de gestion, d'aménagement et niveau de recherche dans les écosystèmes

5.3. STATUT ET CARACTÉRISTIQUES DES AIRES PROTÉGÉES (Annexe 4)
5.3.1. Les parcs nationaux
5.3.2. Les domaines de chasse
5.3.3. Les réserves de la biosphère
5.3.4. Les réserves forestières
5.3.5. Les jardins zoologiques et botaniques
5.3.6. Les secteurs sauvegardés

CHAPITRE 6 : VALEUR DE LA PRODUCTION AGRICOLE ANNUELLE,
DÉDUCTION FAITE DE LA CONSOMMATION NATIONALE (en $US)

6.1. VALEUR DE LA PRODUCTION AGRICOLE ANNUELLE
(en DTS et en $US) (déduction faite de la consommation nationale)

6.2. RENDEMENT DES ACTIVITÉS D'EXPLOITATION DE LA FAUNE SAUVAGE
(CHASSE, PÊCHE, RÉCOLTE DES CHENILLES)
6.2.1. Chasse
6.2.2. Récolte des chenilles

6.3. DÉPENSES COURANTES
6.3.1. Gouvernement

LACUNES ET RECOMMANDATIONS

A. CONSTAT GÉNÉRAL POUR LES LACUNES

B. RECOMMANDATIONS RELATIVES AUX PRINCIPAUX GROUPES
B.1. Micro-organismes
B.2. Flore et types de végétation
B.3. Vertébrés (les Oiseaux en général)
B.4. Population et Facteurs socio-économiques
B.4.1. Données démographiques
B.4.2. Facteurs culturels
B.4.3. Facteurs économiques

C. RECOMMANDATIONS GÉNÉRALES CONCLUSIONS GÉNÉRALES

BIBLIOGRAPHIE

ANNEXE 1 Liste des experts

Page d'accueil > Contribution > Document > Monographie > Sommaire

Dernière mise à jour: le 19-04-2005


© Royal Belgian Institute of Natural Scienceset le Centre d'Echange d'Informations de la République Démocratique du Congo, 2002 sur le Réseau depuis le 28 août 1998
Personne à contacter :
M. Kapa Batunyi François
Tel.: + 243 8919184
Fax: +243 8843 675(PNUD)

Contact, question et remarque