La Belgique face au défi de la biodiversité

Un état des lieux

Colloque organisé par l'Association universitaire pour l'Environnement (AUE)
et l'Institut royal des Sciences naturelles de Belgique (IRScNB),
au grand auditorium de l'Institut royal des Sciences naturelles de Belgique,
le mercredi 17 novembre 1999

Programme

Introduction

Lors de la Conférence des Nations Unies sur l'Environnement et le Développement (CNUCED, Rio de Janeiro, juin 1992), la Belgique a signé la Convention sur la diversité biologique, dont les objectifs sont la conservation et l'utilisation durable de la diversité biologique ainsi que le partage équitable des bénéfices découlant de l'utilisation des ressources génétiques.

La Belgique est devenue effectivement partie contractante à la Convention le 22 novembre 1996. La ratification de la Convention sur la diversité biologique impose à chaque Partie contractante de développer et de mettre en œuvre un processus dont l'utilisation durable de la faune, flore, micro-organismes et écosystèmes est la clef de voûte.

La conférence du 17 novembre est une journée destinée à toutes les personnes concernées par la Convention sur la diversité biologique et les acteurs de sa mise en œuvre en Belgique et à l'échelle internationale. Cette conférence s'adresse tout particulièrement aux scientifiques, aux responsables politiques, aux administrations compétentes, aux ONG, au secteur privé, aux enseignants, étudiants et aux médias. Cette conférence a pour but d'informer le public belge des enjeux et objectifs de cette Convention, la plus méconnue des Conventions de Rio, et de mettre en lumière l'importance de sa mise en œuvre pour notre pays.

Dans un premier temps, les objectifs et les enjeux de la Convention sur la diversité biologique à l'échelle internationale d'abord, puis européenne seront présentés, avant d'aborder la mise en œuvre de la Convention au niveau national. Un aperçu le plus large possible de la mise en œuvre au niveau national des thèmes couverts par la Convention sera effectué. Les thèmes suivants seront abordés:

L'avenir de la Convention sur la diversité biologique et les perspectives pour sa mise en œuvre par notre pays feront l'objet d'un débat de clôture réunissant des représentants de l'Afrique centrale, du WWF, un représentant de la DGCI, de la Commission interdépartementale pour le développement durable et l'Ambassadeur itinérant de la Belgique pour l'Environnement et le Développement durable. Mme Magda Aelvoet, Ministre fédérale de l'Environnement, clôturera les débats.

Programme


BCH home page